langue : en, es, cn


Aurélie Nemours est née en 1910à paris et décédée en 2005.
Depuis son « entrée en peinture » Aurelie Nemours poursuit implacablement son travail sur l’abstraction géométrique. L’emploi de la couleur domine la structure à un point tel que la couleur devient tromperie. Qu’il s’agisse du « Rythme du millimètre » ou des « Structures du silence », c’est toujours à cette recherche exigeante qu’elle consacre sa création. Dans cet univers ou la courbe ou même la diagonale sont proscrits, elle mène à son terme cette recherche fondamentale, sans concession. Qu’il s’agisse des recherches sur le rythme du millimètre où sa quête d’une couleur pure, Aurélie Nemours montre le caractère plus exigent, jour après jour, de cette peinture.
Les œuvres d’Aurelie Nemours sont à considérer comme des objets de méditation. A ses yeux, «l’art est la quintessence de la vie. Il traduit à la fois le coeur et la tête de l’homme, et il pénètre l’esprit».

CV
Etudie à partir de 1921 les arts égyptien et byzantin à l’école du Louvre
Parallèlement, elle travaille le modèle vivant chez elle et découvre dans le corps le rythme qui la pousse à peindre.
1937 : Elle fréquente l'atelier du graphiste Paul Colin
1941 : Elle s'inscrit à l'Académie d'André Lhote.
Dès 1945, elle commence à écrire de la poésie.
1946 : Elle expose pour la première fois au Salon d’art sacré (elle y expose jusqu’en 1979) et se passionne pour le vitrail.
1953 : Première exposition personnelle, chez Colette Allendy, grâce à Michel Seuphor qui préface son catalogue et lui fait découvrir Mondrian.
Elle fréquente l'atelier de Fernand Léger en 1948.1950-1951.
1957 : Elle adhère au groupe "ESPACE" créé par André Bloc.
1959 : Elle inaugure la série "Au commencement", puis en 1960 les séries « Romantiques » Échiquiers, Rosaces et Diptyques. La même année, elle noue ses premiers liens avec l’Allemagne grâce au groupe Mesure, auquel elle participe jusqu’en 1965. Elle rencontre Gottfried Honegger, qui est l’un de ses premiers collectionneurs.
1961: première exposition personnelle à Londres.
1964: exposition Cinquante ans de collage de Picasso à nos jours avec Carmelo Arden-Quin, Jean Arp, Georges Braque, Marcelle Cahn, Salvador Dalí, Jean Dubuffet, Max Ernst, Simona Ertan, Raoul Hausmann, Marcel Janco, Fernand Léger, Man Ray, Joan Miró, Philippe Morisson, Aurélie Nemours, Pablo Picasso, Diego Rivera, Kurt Schwitters, Michel Seuphor, Nicolas de Staël, Victor Vasarely, Maria Elena Vieira da Silva, Musée d'art et d'industrie de Saint-Étienne, juin-septembre 1964.
1965-1970: Le carré devient le format essentiel de son œuvre. Ce dernier lui permet d’explorer la problématique de l’angle droit, le noir et le blanc et bien plus tard du mono¬chrome
1976-1977: Elle crée Sériels, Rythme du millimètre et Point pluriel dans lesquels elle explore la vibration du noir et blanc. Ce travail se retrouve dans sa série Structure du silence.
1979: Exposition avec Philippe Morisson, Luc Peire et Romano Mattia Zanotti, Galerie Convergence, Nantes.
1988 : Début des séries Polychrome, monochrome, quatuor et Colonne.
1989 : Aurelie Nemours présente près de Stuttgart le Long chemin, série de 64 toiles carrées monochromes, rouges, bleues, jaunes, blanches et noires alignées sur plus de 50 mètres.
1990 : Musée des beaux-arts de Mulhouse, collections privées d’Art contemporain (avec Adami, Atlan, Jean-Michel Basquiat, Gaston Chaissac, Charchoune, Clave, Olivier Debré, Goetz, Lanskoy, Alkis Pierrakos, Pignon, Martial Raysse, Schneider, Wesselman...).
Réalisation de Stèle, une superposition de plaques carrées d'épaisseurs variables en porcelaine, peintes de couleurs de petit feu: rouge, bleu, jaune et blanc, en collaboration avec la Manufacture nationale de Sèvres. Cette pièce unique fait aujourd'hui partie des collections nationales.
1991 : série Nombre et hasard.
En 1994, Aurelie Nemours recevra le Grand Prix National de Peinture.
Elle expose à la galerie Alexandre de La Salle à Saint Paul de Vence.
1998, elle conçoit les vitraux du Prieuré Notre-Dame de Salagon, à Mane (Alpes-de-Haute-Provence). (MUSEE DE SALAGON, Musée départemental ethnologique - Alpes de Haute-Provence - 04 [archive])
2001, un prix Aurelie Nemours a été créé par l'artiste. Elle s'est arrêtée de peindre en 2002.
2004, le centre Georges-Pompidou, à Paris, propose une rétrospective de son œuvre sous le titre «Rythme, nombre, couleur».
2005, la Ville de Rennes investit 1,6 million d'euros dans son œuvre post-mortem : "Alignement du XXIe siècle" ("soixante-douze colonnes de granit gris clair, hautes de 4,50 mètres et placées à intervalles réguliers").

 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson08.jpg
Sans titre, 1979, gouache sur papier, 22 x 18.5 cm, signée en bas à droite
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson09.jpg
Sans titre, 1979, gouache sur papier, 22 x 18.5 cm, signée en bas à droite
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson06.jpg
Sans titre, 1979, gouache sur papier, 22 x 18.5 cm, signée en bas à droite
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson07.jpg
 
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson05.jpg
Sans titre, 1979, gouache sur papier, 22 x 18.5 cm, signée en bas à droite
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson03.jpg
sans titre, 1981, gouache sur papier signée au dos, 35 x 27 cm
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson04.jpg
sans titre, 1981, gouache sur papier signée au dos, 35 x 27 cm
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_GalerieFrancoiseBesson02.jpg
sans titre, 1981, gouache sur papier signée au dos, 35 x 27 cm
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_nemours_jpg  expo light.jpg
exposition structure(s) du silence, mars 2017
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_nemours.jpg
sans titre, 1981, gouache sur papier signée au dos, 35 x 27 cm
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_vue start.jpg
START 2016 Foire internationale de Strasbourg
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_Sans titre_v2.png
START 2016 Foire internationale de Strasbourg
 
http://www.francoisebesson.com/files/gimgs/th-132_accrochage.jpg
Structure(s) du silence, 2017, exposition à la galerie Françoise Besson